• Hydrologie et Karstologie

    Hydrologie et karstologie

     

    Email de Pierre Berard

     

    FONT et GRIFFON de SAINT-PIERRE juin – juillet 2010

    Reconnaissances effectuées lors du pompage des 31.07 et 01.08.2010

    sur la Font de SAINT-PIERRE à Bessèges, en rd de la Cèze

    avec le concours du spéléo-secours de Nîmes et des spéléos du Gard

     

    Présents* : Patrick SERRET, Sylvie, Magritte, …, vu Michel CHABAUD, …, …

     

    Visites de P. BÉRARD le 31.07.2010 à 12h, à 18h et à 23h : mesures WTW et contrôles des débits avec P. SERRET

     

    En amont, avec l’accès par l’abri-hangar de M. Roland FLEURY (propriétaire) :

    1 - la source principale est appelée la FONT de SAINT-PIERRE

    à 110 m en aval, en amont d’un réservoir fermé par un baloir et par une vanne

    2 - la venue d’eau par galerie est appelée le GRIFFON de SAINT-PIERRE.

     

    Informations hydrologiques préliminaires :

    Visite du 11/06/2010 de P. BÉRARD, P. MOINARD et P.SERRET

    mesures vers 16h30 (forte pluie) au conducti-thermomètre WTW :

    - la Céze (au toboggan en ciment): T = 16,9 °C / C = 125 µS/cm

    - le Lac d'entrée de la Grotte (1) : T = 12.0 °C / C = 462 µS/cm

    - le trop plein du Griffon (2): T = 13.0 °C / C = 604 µS/cm

    Les deux réseaux (1) et (2) présentent des températures de l’eau fraîches, assez proches (12 et 13 °C), qui sont nettement différentes de celle de la Cèze à 16.9 °C, ce qui semble exclure une alimentation par perte de la rivière depuis l’amont.

    Les mesures de la conductivité (indicative de la minéralisation totale de l’eau) confirment ces spécificités. Elles dénotent entre les trois points une complète indépendance entre les eaux de surface à 125 µS/cm et les eaux souterraines liées au karst respectivement à 462 (1) et à 604 (2) µS/cm.

    L’eau est moins minéralisée en amont à la Grotte de SAINT-PIERRE, qu’en aval au Griffon. Ce Griffon de SAINT-PIERRE n’est donc pas un trop plein de la Grotte.

    Aucune mesure de débit n’a été effectuée, impossible à l’amont.

    Lors de ces mesures le ruisseau de Rochessadoule ne coulait pas.

     

    Test de pompage dans la FONT de SAINT-PIERRE (1)

    à compter du samedi 31/07/2010 à 11h00 (énergie fournie par un groupe électrogène triphaser)

     

    Mise en place dans le premier lac d’une pompe de Ø 4" pouvant donner un débit de 20 m3/h

    Pompage de 11h15 à 15h15

    débit contrôlé à midi au seau de 10 litres (5") à 2 l/s (ou 120 l/min) soit à 7.2 m3/h ;

    T = 11,8°C ; C = 602µS/cm ; Lac à – 2 m vidé après 4h de pompage avec l'aide de la grosse pompe dans le siphon à -5m

    Apparemment aucune incidence sur le Griffon (2) en aval dont les mesures sont les suivantes :

    Sortie griffon T = 12,9°C ; C = 698µS/cm ; et débit (grossièrement estimé à l’œil) entre 25 et 30 l/s

    Sortie captée (tuyau PVC) T = 12,9°C ; C = 712µS/cm

    Arrêt du premier pompage (Lac) à 15h15

     

    Mise en place à 14h30 d’une autre pompe de Ø 8" pouvant donner 60 m3/h à 60m. Pompe en place à – 5 m (voir coupe et schéma de la cavité), puis à - 8 m si l'opération fonctionne...

    débit contrôlé au fût de 50 litres (en 4") à 750 l/min, soit à 45 m3/h (90 m3/h non confirmé) ;

    Descente du niveau du lac contrôlée en descente.

    Mesures effectuées vers 18 h à la FONT de SAINT-PIERRE (1) T = 12°C ; C = 538µS/cm ; au GRIFFON de SAINT-PIERRE (2) T = 12,9°C ; C = 715µS/cm, et débit mesuré au seau de 10 litres avec un tube PVC mis en place sur un barrage en aval T = sec pour 10 litres ;

    et dans la Cèze : au toboggan T = 23;7°C ; C = 219µS/cm,

    et en amont du point de rejet du pompage de la FONT T = 24,5°C ; C = 175µS/cm.

    Mesures effectuées vers 23h30 à la FONT de SAINT-PIERRE (1) T = 12,1°C ; C = 647µS/cm ;

    Suite et fin de la description du pompage

     

    Contrôle du niveau de l’eau le 1er août 2010 à 5 h du matin.

    Baisse du niveau de 0.15 m entre minuit et 5 heures, débit fluctuant, pompe ensablée, baisse du débit de pompage et remontée du niveau de l’eau

    En fin de pompage le dimanche à 11h15, , enlèvement de la pompe de Ø 8",

    observation de la remontée du niveau de l’eau de 0.30 m en 40 minutes. (pendant la plonger du plongeur de pointe)

     

    En 24h, à raison de 45 m3/h, on aurait extrait un volume de l’ordre de 1 000 m3 depuis la FONT

    Le niveau au GRIFFON en aval (2) aurait baissé de 3 cm  le dimanche matin à 8h (repère au galet rouge).

     

    Le pompage a permis de reconnaître plus de 100 m de galerie exondés avec salle concrétions, conduite forcée, aminoir de 1.20 x 3m, et de situer une arriver d’eau dans le siphon juste avant le second point bas (cascade entendue par le plongeur au dessus de lui)

     

    La galerie de la FONT se développe selon une direction général de 220°

    Elle a été reconnue en tout sur plus de 200 m, et il existe une suite "à découvrir" arret sur rien...

     

    Le suivi de la conductivité de l’eau pompée à la FONT de SAINT-PIERRE a d’abord montré une baisse, puis une remontée de la minéralisation.

     

    dates 2010

    et n°

     

    lieu mesuré

     

     

    11.06

     

    31.07

     

    31.07

     

    31.07

     

    31.07

     

    01.08

    heure

     

     

    16h

    12h

    18h

    23h

     

     

    n° 1

    FONT de StP

     

    m3/h

    Source temporaire

    recoupant une circulation

    Debit environ 40m3/h

    T °C

    12.0

    11.8

    12.0

    12.0

     

     

     

    C µS/cm

    462

    602

    538

    647

     

     

     

    Q pompe

     

    7.2

    45.0

    45.0

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    n° 2

    GRIFFON StP

    Source perenne

    Débit 25 à 30l/s

    T °C

    13.0

    13.5

     

     

     

     

     

    C µS/cm

    604

    713

     

     

     

     

     

    Tuyau PVC

    T °C

     

    12.9

    12.9

     

     

     

     

    C µS/cm

     

    712

    714

     

     

     

     

    Galerie GRIFFON

    T °C

     

    12.9

    12.9

     

     

     

     

    C µS/cm

     

    698

    715

     

     

     

     

    GRIFFON m3/h

    débit Q

     

     

     

     

     

     

    Cèze

    Amont rejet pompe

    T °C

     

     

    24.5

     

     

     

     

    C µS/cm

     

     

    175

     

     

     

    Cèze

    Toboggan

    (aval rejet)

    T °C

    16.9

    22.4

    23.7

     

     

     

     

    C µS/cm

    125

    182

    219

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lors de ce pompage le niveau du siphon sera descendu de 2,10m en 24h de pompage soit 1000m3

    et sera remonter le soir même a son niveau inicial.

     

    Géologie : les calcaires siliceux gris foncé à bleu-noir du Sinémurien affleurent dans le lit de la Cèze, avec un pendage de quelques degrés vers le NW. Ils surmontent les dolomies de l’Hettangien.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :