• Légende de nos sources

    Légendes sur nos sources

    Par FD Serret

     

    La Font Vive

    Avec son bassin d'eau profonde aux reflets vert et bleus, sa gueule mystérieuse que révèle la pierre plate lancée du bord, c'est la plus belle source Vauclusienne de la région dans un site aussi sauvage que délicieux; haute falaise a brute dominant la fontaine, colline aux pentes drapées d'yeuses, d'oliviers, de micocouliers et couronnée du vieux village médiéval, frais vallon ou coule le ruisseau pérenne de Vebron, au nom celtique. Nos plus lointains ancêtres ont certainement été impressionnés par l'abondance de cette source jaillissant du roc, la permanence de son débit quelles que soit les circonstances atmosphériques et par le mystère de ses origines

    Ont ils attribué à quelque bienfaisante divinité ces manifestations exceptionnelles?

    Ont ils fait de cette source l'objet d'un culte?

    rien ne permet de l'affirmer

    Rien n'est resté dans la tradition Grospierroise de comparable à la coutume, longtemps maintenue, du lundi de Pâques à Bourbouillet: rendez vous de la jeunesse, rondes, danses, libations, jets de fleurs dans le bassin de la fameuse source - Toutes pratiques qui avaient frappé le Dr Jullien dont les découvertes dans ce site préhistorique sont bien connues. A t'on, à défaut de culte, attribué aux eaux de la Font Vive quelque vertu? Quelque pouvoir magique, comme par exemple, pour la célèbre source de Tourne à Bourg St Andèol, celui de révéler la maladie de la lèpre  (épreuve des ladres, pratiquée encore au XVIe siècle) ? Tout au plus, la tradition rapporte t elle que, dans les temps anciens ? pour obtenir la pluie, on faisait trempait son goupillon dans l'eau de la source et en bénissait l'assistance. Mais cette coutume est depuis longtemps perdue; faut il en trouver le souvenir dans le refrain, un peu grivois, ou la malice des gens de Grospierres s'exerce aux dépens des paroi siens de Comps réclamant la pluie avec insistance?

    C'est aussi à la crainte du fléau de sécheresse que se rattache la légende suivante transmise jusqu'à nos jours :

    On dit qu'il y aurait tout au fond de la Font Vive une croix portant cette inscription "Ceux qui m'ont vue ont pleuré, Ceux qui me verront pleureront" inscription dont l'interprétation est aisée : quand la croix est visible, c'est que les eaux sont très basses, ce qui n'arrive qu'après une exceptionnelle sècheresse qui vaut la misère au pays. 

    Ce thème de la "pierre de sècheresse" (avec inscription légendaire identique) se retrouve en diverses région de France : dans le Puy de Dôme, un rocher dans la Sioule; dans le département de seine et Marne, la roche d'Arquebise, dans les eaux de la Seine, dans le Doubs, un rocher en aval de St Ursanne (d'après Pommerol, Sebillot cités par Van Gennep)

    Mais les légendes sont mortes...

    Gardons du moins le respect de cette belle Font Vive et du site admirable dans lequel elle jaillit et s'épanche, et, en hommage à cette source bienfaisante, à qui notre Groupeiro doit son nom, évoquons le souvenir des femmes du Chastelas aux jerrats et aux épaules solides, remontant le sentier rocailleux, le "ferrat" de cuivre plein d'eau fraîche sur la tête

    Le Gour du Dragou ( Le gour du dragon ou drac)

    Jusqu'à la fin du siècle dernier, les petites filles de St Alban et même celles de Grospierres (Ribière) redoutaient le Gour du Dragou; leurs mères les en menaçaient lorsquelles ne se laissaient pas docilement démêler les cheveux. Tu auras des poux, ils feront la chaîne, et te tireront au Gour du Dragou.

    Ce "gours" est une très modeste vasque (ce qu'on appelle dans le pays, une "conche"), souvent à sec, mais ou l'eau monte parfois en jaillissant du fond, apportant de petits cailloux roulés. La coque est pleine, déborde et épanche ses eaux claires en un  ruisselet qui va au Chassezac, tout proche. Puis brusquement, la source tarit...

    Cette résurgence temporaire de quelque court d'eau souterrain était hantée, disait la légende, par le Drac (ou Dragon), être malfaisant s'il en fut...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :