• Mon accident de décompression

     

    Chronique d'un accident annoncer...

     

    Samedi 8 Mai 2010

    Accident de type II  neurologique.

    (Goul du Pont  / 07 Bourg Saint Andéol)

     


    RETOUR EN ARRIERE : (1 et 2 Mai 2010)

    Weekend du 1er mai, depuis quelques temps je désobstrue une petite cavité; un puits en cours de déblaiement recoupent divers lucarnes impénétrable mais qui laisse deviner une suite plus large.

    Je passe donc mon weekend a élargir les lieux jusqu'au moment ou je fais un malaise du a l'intoxication de monoxyde de charbonne et au divers gaz du au tir d'explosif l'endroit et confiner et la ventilation absente.

    Ces avec grande difficulté que j'arrive a m'extraire de la cavité et il me faudra plusieurs heures pour récupérer une respiration correct (synthome : perte de connaissance, problème de vissions, essoufflement, chutes, endormissement)


    LA PLONGEE (8 Mai 2010)

    Le weekend suivant, le 8 mai le temps et maussade, du coup je me décide d'aller faire une plonger au Goul du Pont histoire d'aller faire ploufff.

    Il est 11h, Je suis équiper de mon volume étanche, d'un bi 18l a 180bar gonfler à l'air, d'un propulseur et de tous l'équipement accompagnant un plongeur spélèo.

    Lors de la mise a l'eau je constate immédiatement une prise d'eau au niveau de mon épaule droite (peut être la fermeture éclaire de ma combinaison mal fermer !) mais je ces que ma plonger durera entre 60 et 90mn que l'eau n'est pas froide et que je m'accommoderais de cette incident.

    Je m'enfonce dans la cavité noyé

    La vasque d'entrée conduit à -12m a une étroiture dans des galets, le passage ce négocie sans problème, derrière une galerie de 80m conduit au sommet du puit. Je me laisse descendre la visibilité et bonne, à -40m je ressent les effet de la narcose que je rencontre habituellement dans la zone des -60, n'ayant pas d'objectif très prèci je décide de descendre encore un peu et de faire des exercices plus bas.

    Je m'arrête a -63m au sommet du 3eme puits, je sort mon carnet et fait quelques exercice mathématiques et divers manipulation, le temps passe... 15mn plus tard je décide de remontez.

    A -30 je croise un copain plongeur et décide de faire un bout de chemin avec lui jusqu'à -50m.

    Puis j'attaque ma remontez RSA.

    Le retour dans la galerie horizontal se fais au propulseur jusqu'à l'étroiture ou une fois franchis je me retrouve dans la vasque.

    Sur mes deux ordinateur un seul fonction, celui-ci me donne 6' à 6m et 30' à 3m.

    Je regarde mes tables : 5' à 6m et 15' à 3m ces parfais je suivrais les informations de mon ordinateur.

    Fin de plonger : Temps total : 74mn RAS

    Je me déséquipe et retrouve les copains en surface, nous mangeons ensemble et je profite qu'il soit bonheur pour rentrez a la maison.


    L'ACCIDENT (8 Mai 2010)

    Alors que je comment ma remontez sur St Reméze je ressent des douleurs dans le bras droit.

    1h plus tard j'arrive a Sampzon je n'arrive plus a passer les vitesses de ma voiture.

    Je ne déchargerais pas ma voiture, je rentre direct dans ma maison et essaies de me reposer, mais la douleur se précise dans l'épaule droite.

    A 23h je décide d' appeler les pompiers de Vallon Pont d'Arc qui me prendrons en charge dans la foulé assister du Docteur Alogna (spécialiste de la médecine du sport et également plongeur), je suis mis sous oxygéne et evacuer sur Ruoms ou je suis prit en charge par une ambulance qui me conduira a l'hôpital Édouard Herriot sur Lyon  (spécialiser en médecine hyperbar seule uniter pouvant recomprimer un plongeur à -50m a l'hélium)

    Je resterais sous O² durant tout le voyage soit 3h de temps.


    LE CAISSON

    Dimanche (9 Mai 2010)

    3h30 je m'installe dans le caisson de décompression soit 14h après ma sortie de l'eau, pour une durée de 5 heurs a 50m

    11h00 j'ai rendez vous pour des radio de mon épaule droite car malgré la scéance de caisson j'ai toujours aussi mal au bras (la sensation que l'on ma arracher le bras et je ne voit que l'emputation pour calmer cette douleur)

    17h00 je repars dans le caisson pour une séance de 8h.

    Lundi (10 Mai 2010)

    1h00 ont me liber du caisson mais l'hopital et un hopital de jour donc il n'y a pas de sctucture d'hébergement pour des personnes comme moi, heureusement que dans la journée juste avant mon immersion j'ai put joindre Christiane qui a prévenu des ami sur Lyon et qui se sont proposer de m'héberger et qui m'attend a la sortie de l'hôpital (Merci a Catherine Dufaut et Phillipe Bigeard)

    13h00 j'ai rendez vous avec le Professeur Delafosse qui me gardera 1h30 pour faire le point de la situation, l'après midi et consacré à déclarer mon accident a la Fédération français de spélèologie et a prendre rendez vous pour des examen IRM.

    18h30 nouvelle scéance de caisson pour 5h à 18m sortie prévu vers minuits.

    Mardi (11 Mai 2010)

    Je prend rendez vous pour une ecocardiographgie.

    Puis achat de vétement car je ne penser pas restez sur lyon aussi lontemps !

    Sur le chemin de l'hopital je passe au siege de la FFS pour leur laisser mon dossier de déclaration

    16h00 je pénètre dans le caisson pour 6h à -50

    Mercredi (12 Mai 2à10)

    les séance commence a s'espacer mon prochain rendez vous et a 18h, malheureusement le caisson et surcharger il n'y a plus de place moi, il me faudra revenir.

    Jeudi (ascension) :

    J'ai rendez vous a 8h ces ma dernière scéance pour 2h à 18m

    Je suis pas mécontent de quitter le caisson.

     

    RETOUR a la maison le 13 Mai (+5 jours)

    Rien n'est prévu également pour mon retour, c'est donc par le train que je revient chez moi.


    DEBUT DES EXAMENT

    Vendredi 14 Mai (+6 jours)

    9h45 je revois le médecin du sport qui m'avais prit en charge la nuits de mon accident, il me donne de nouveau rendez vous pour de nouveau exament.

    Ainsi qu'un arrêt de travail de 1 mois.

     

    Samedi 15 Mai (+7 jours)

    6h45 rendez vous au cabinet médical des infirmières de Vallon Pont d'Arc pour une prise de sang assez complète et pour obtenir divers rendez vous chez des spécialiste.

    Le medecin me donnera également 1 mois d'arret de travail.

     

    Dimanche 16 Mai (+8 jours)

    Enfin une journée de repos

     

    Lundi 17 Mai (+9 jours)

    Rendez vous au laboratoire pour récupérais mes analyse de sang puis a  l'IRM.

    Puis je découvre que je découvre que je ne suis plus assurais !!!

     

    Mardi 18 Mai (+10 jours)

    Renvez vous a la CRAM pour voir comment je peut etre prit en charge ! (car je suis plus assurer !)

    Puis a l'IRM pour mon deuxième rendez vous.

    je pensez que tout allez mieux mais lors de mon exament dans le caisson de l'IRM j'ai fais une grosse crise d'engoise et je me suis retrouvez au hurgence d'Aubenas ou j'ai était prit en charge pour des controle cardio.

    Enfin de journée je me rend chez un cardiologue pour des exament plus pousser...

    Il me faudra allez voir des spécialiste du coeur et des poumons sur lyon en fin de semaine

    Je suis autoriser a rentrez chez moi en fin de journée.

    Voilà ou j'en suis ce soir !

    Repos obligatoire pour les deux jours a venir avant mon exament a lyon.

     

    Vendredi 21 Mai (+13 jours)

    Voilà bientot 15 jours que j'ai eu mon accident de décompression.

    Après deux jours de vraix repos je me sans enfin beaucoup mieux, je n'est plus ces sensations d'essoufflement et d'oppression qui me stresser.

    Ces donc confiant que je prend la route avec Christiane pour mon rendez vous a l'hopital de cardiologie de Bron.

    Nous roulons sur l'autoroute quand soudain la voiture tombe en panne !!!

    Heureusement que nous somme partie avec 2 heures d'avance, nous sommes prit en charge par le service de dépannage qui nous mettra une voiture a disposition pour arriver a l'heure a mon rendez vous.

    Suite a mon ecocardiographie le Docteur Barthelmet, ne veux se prononcer sur un dianostique définitif sans un exament plus pousser et me donne un nouveau rendez vous pour le 8 juin pour une echographie trans-oesophagienne.

    Jeudi 27 Mai (+19 Jours)

    J'ai rendez vous avec mon médecin traitent (et oui j'en est un maintenant), il s'étonne que personne n'est prit le temps d'annaliser tout mes exment !

    Il appelle le Professeur Delafosse médecin hyperbarre pour lui faire par de ces inquiétude.

    En effet sur les IRM de mon épaules on peut voir une anomalie du signal hyperintense et hétérogéne de l'os spongieux du tiers supérieur de l'humérus sans anomalie de la sphéricité de la tête humérale.

    Un nouveau rendez vous a l'IRM mes donc prescrit.

    Ainsi qu'un rendez vous chez un spécialiste Rhumathologue.

    Sans oublier mon rendez vous de Lyon sur qui tout le monde se repose.

    Ainsi qu'une attention particulière a mon alimentation.

    Pour résumer ce soir je peut plus manger, plus plonger ect...

    enfin de compte je penser m'en sortir en fesant une pirouette mais ces pas tout a fais sa !

     

    21 Juin (1 mois et demi plus tard...)

    Tout mais rendez vous sont enfin terminez , j'ai repris le travail aujourd'hui, malgré une défaience musculer de mon bras droite que je doit ménager désormer.

    le verdic de mon mécecin et tomber ! pas de plonger durant 1 ans ou 2 ans voir définitivement :(((

    Fin de ma mésaventure. ces ceux que je croyer...

    Après avoir repris le trvail a mi-temps (plus des rendez vous que du travail) je reprennez également mais sortie spélèo

    agrémentez de quelques ques petites topo d'ici et là et un peu de première pour les copain qui m'accompagner...

    Je reprenez donc une activité normal

     

    Le 28 Juin  ce tenez a Privas la réunion pour le classement de la Font Vive je me doutez pas que de nouveau tous allez basculez :

    "...Quand l'accident de décompression se transforme en maladie...
    Suite à mon deuxième stress à Privas ce lundi je suis rentré chez moi en me disant que tout ça c'était des conneries et que si il y avait des monstres sous terre, depuis 30 ans je les aurais rencontrés.
    En revanche le mardi je n'ai pas pu mettre les pieds par terre, terré que j'étais au fond de mon lit avec de drôles d'histoires.

    Le mercredi matin Christiane m'a dit "ça suffit! va voir ton médecin à Vallon!!" celui qui m'avait suivi pour cette histoire d'accident. Malheureusement il était en congé et c'est son remplaçant qui m'a reçu et après une rapide auscultation il m'a fait évacuer au service d'urgence d'Aubenas. Décidant de nouveaux examens, mais cette fois ils sont sur une piste, toutes mes allusions sont issues de mes montées de fièvre à 41° et je suis traité sur le champ.

    A côté de cela sur la radio des poumons la première malgré tous mes examens montre une infection limite mortelle, explique mes crises d'angoisse concernant mon oppression. Je suis donc hospitalisé à l'hôpital d'Aubenas.

    Le mercredi on me traite contre les poumons et on continue à me soigner je suis toujours dans un état limite coma.

    Ce jeudi soir grosse amélioration de mon état général, je n'ai plus de fièvre et parviens à faire quelques pas.

    Le Vendredi je rencontre le psycologue de l'hopital.

    le wenk end se passe a l'hopital et je revoie le Psycologue le lundi matin qui me signe mon autorisation de sortie.

    Pour le moment je suis rentrez chez moi trés fatiguez avec tous un tas de médicament et antibiotique a prendre.

    10 mois plus tard (janvier 2011)

    Je viens de passer mon 3eme IRM, il semble que la nécrose se soit enfin stabiliser mais crise de panique ont disparue.

    A ce jours médecin et moi même n'avons pas prit la décition de la pose d'une prothése (opération très lourd suivit de 10 mois de convalésence) il me reste donc plus qu'à ménager mon bras.....

     


    EN CONCLUSION

    Le fais de respirais des gazs toxiques suite a des tir de mines et du monoxides de carbonne et déjà en soie un gros problème, mais plus grave encore les effets segondaires ne son pas négligeables ces gaz peuvent mettre plusieurs moi a ce dissoudre dans l'organisme.

    Cumuler a une plonger profonde de surcroit ceci devienne un jolie koctel pour un accident de plonger.

    Le profile de ma plonger a l'air a 63m (n'a rien d'exceptionnel mais j'entend déjà certain bondire derrière leur clavier) rajouter a celà un temps de 15mn a cette profondeur plus une remontez a 30m et denouveau une plonger à 50m (yoyo) n'a pas vraiment jouer en ma faveur.

    Bien que j'ai suivit et confirmer mes table de decompression mon ordinateur ne pouvais prendre en compte ma saturation de monoxide de carbonne de mon accident du wenkend précédent.

    Les dés était jeter avant même que j'attaques mais paliers.

    Toutefois (si) lors que je m'était apercus de ma narcose a 40m je m'était arretter en tenant compte que j'avais également prit l'eau au niveau de mon épaule droite ces seule élément aurais du me pousser a m'arrétez.

    Je terminerais juste sur le fait que l'accident de décompression n'est pas a prendre a la légére et que des séquelle peuvent aparaitre bien longtemps après...


    REMERCIMENT

    Je voudrais remercier tout particulièrement tout les intervenant qui mon porter secours et assistance lors de ma prise en charge.

    mais avant tout je tient a souligner le proffessionnalisme et le savoir faire de l'uniter hyperbar de l'hopital Édouard Herriot de Lyon batiment N, une véritable equipent a votre écoute diriger par le professeur Delafosse qui feront tout pour vous sortir d'affaire.

    Il s'agit ici de la seul equipent a pouvoir réimmerger un plongeur a 50m et le tréter a l'hélium le temps qu'il faudra, mais voilà ici aussi la crise a frapper cette uniter médicale subit de plein front toute les restrictions de bujets, le caisson limité a 4 personnes tourne en permanence jour et nuits, 7 jours sur 7, 365 jours par ans.

    Il se batte afin d'optenir les fond nécéssaire pour un caisson de 12 personnes.

    Ces comme celà que lors d'une scéance a 1h du matin je me suis vu refuser une place dans le caisson car il n'y en avais plus suite a des hurgences.

    Y n'utile de vous dire qu'il tourne a flut tendu et qu'il n'y a pas vraiment de la place pour nous plongeur d'eau douce ou d'eau saler, qu'il faudrais peut etre que nous leur apportions notre soutiens il en va de notre sécuriter.

     

    Remerciment :

    Au Docteur Alognia de Vallon Pont d'Arc (Medecin du sport et plongeur)

    Les Pompiers de Vallon Pont d'Arc (Pour ma prise en charge)

    Les Ambulanciers Laganier des Vans (Pour mon transport sur Lyon)

    L' hopital Édouard Herriot de Lyon ( Pour son accueil)

    Le Centre de médecine hyperbare du Docteur B. Delafosse et son equipent (Avec qui j'ai passer 6 jours)

    Le centre de radiologie (radio de mon epaule droite)

    Le centre des infirmières de vallon Pont d'Arc

    Le laboratoire d'analyse sanguine (d'Aubenas)

    Le centre IRM d'Aubenas

    Le service des urgence d'Aubenas

    Le cardiologue Dr Picard d'Aubenas

    L'hopital Louis Pradel de Bron (Spécialiser en cardiologie : Dr M. Barthelet)

    Mes amis de La Croix Rousse (Phillipe et Catherine merci pour votre accueil)

    Le centre des hurgence de Privas

    Le centre hospitalier d'Aubenas

    Ma compagne Christiane que j'embrasse.

    et je remercie le Garage Citroen de Saulce / Rhone pour nous avoir aider lors de notre panne sur l'autoroute

    Et tous mes nombreux amis pour leur message de soutiens (internet, SMS, téléphone et leur présence a mes coté)

    merci a tous.


  • Commentaires

    1
    G
    Mercredi 19 Mai 2010 à 10:40
    Ben Belu,

    Tu ne fais pas les choses à moitié.....
    Comment vas-tu?

    Bon rétablissement et pas de plongée!

    A++

    Gédo
    ge.do@evasion.ch
    2
    belu07 Profil de belu07
    Vendredi 21 Mai 2010 à 21:05
    Salut
    J'ai enfin bien récupérais ces dernière heures
    malheureusement je ces pas si mon corps ne me tiendra pas rancune de l'avoir mal traiter et je craint que la plonger me soit définitivement interdite !
    voilà je suis revenu de bien loin et je suis bien heureux d'avoir retrouver le fonctionnement de mon bras
    Voilà comment une simple bulle peut gacher une belle vie...
    3
    Marine (stagiaire de
    Mardi 12 Octobre 2010 à 22:12
    Salut Patrick!

    Et ben dit donc quelle aventure! Je passais par là pour prendre un peu des nouvelles et je tombe sur ces article! ç'est vraiment dommage tout ça mais l'essentiel c'est que tu ailles mieux. J'espère que tu es prudent depuis tout ça et que tu ne prends pas trop de risques.
    Pour ma part j'ai enfin fini mes études et je rentre dans la vie active! je fais des missions d'hydrogéologie en interim dans un bureau d'études.
    En attendant des nouvelles plus fraiches,
    Bises

    Marine
    4
    belu07 Profil de belu07
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 19:39
    Félicitations pour tes examens.
    Peut être qu'on aura l'occasion de ce revoir sur le terrain...
    5
    Jean Michel
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 15:16
    Je te souhaite un bon rétablissement !!!
    Garde espoire, le temps arrangera les choses!

    Jean Michel
    6
    ameur habib
    Samedi 21 Juillet 2012 à 01:54
    Salut.pour cas.j\'ai fais deux plongé successifs. 1 a 19m de 30mn sans paliers .la 2 a 22m avec un intervale de 4mn en surface. La duré de la 2 plongé est de 5mn et j\'ai remonté sans paliers.après 2jours et demi j\'ai eu un petit vertige je panique.je part au caisson .il m\'ont fais decendre a -30m puis a 18m é 25 minute d\'oxygène..... après une semaine je sens q ma gorge est un peu serré.dois avoir peur.et que faire.merci avec détail.analyse radio....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :