• votre commentaire
  • http://ardeche1001siphons.kazeo.com

    Aven du TEGOUL

    Synonime : Aven de Malbos n°73 / Thégoul / Antégoul / Antuéjoul

    Commune de Saint André de Cruzière - Ardèche

    X = 751,185   Y = 3226,128   Z = 190

    Dévelloppement 860m  dont 750m noyés.

    Dénivellation : -72m


    SOUS RUBRIQUE

    - Carte géologique

    - Récit d'exploration

    - Diaporama

    - Topographie


    SITUATION

    Cavité pointée sur la carte IGN

    Prendre la route de Saint André de Cruzière en direction de Beaulieu, puis le chemin de Lacroix (a la sortie du village) traverser un ruisseau et poursuivre au travers des vignes. Au seul carrefour, prendre à droite.

    l'Aven s'ouvre dans une dépression à 5m du chemin.

    HISTORIQUE

    B. Leger plonge le siphon aval sur 35m -4 et réalise la topographie.

    Ils explore le siphon amont sur 204m -38

    1974, le SCLV réalise plusieurs plonger.

    Le 15 et 26 Mai  1980, J.C Chouquet et P. Penez prolonge le siphon amont sur 460m -37 et plonge le S2 aval : 15m -6 arret sur trémie.

    Le 08/05/1992, F. Badier porte le terminus de la galerie amont à 480m arret sur trémie

    Le 10/05/1992, la même personne explore une nouvelle galerie à 100m du départ du siphon amont et progresse jusqu'à la cote 390m arret sur trémie.

    En 2006, J.P Baudu trouve la suite dans la galerie Badier en shuntant la trémie par un passage étroit et débouche au sommet d'une grosse galerie ?

    Le 12 Juin 2011, la même personne revient 5 ans plus tard et poursuit l'exploration au delà de la trémie de la galerie Badier. (rajout de 60m -22)

    EXPLORATION

    P: 30m, recoupant une circulation souterraine noyé.

    Siphon aval : S1 : 35m -4, 50m de galerie avec R.4m, S2 : 15m -6 arret sur trémie.

    Siphon amont :  conduit de 100m -14, jusqu'à une patte d'oie

    Branche nord : 480m -42 arret sur trémie

    Branche nord/ouest (Badier) 390m -26

    Belle orifice de 4x4m. A -10m, on remarque des traces de flottaison. Lors de forte crue l'eau remonte dans le puit presque jusqu'à l'orifice. Cette aven et un regard sur un réseau issu d'une faille nord-sud inclinée à 45°, le puit la suit sur toute sa longueur, il s'est formé par érosion tourbillonnaire ascendante, Toute la descente du puits s'effectue sur une belle coulée stalagmitique. La bouche s'ouvre dans les marnes du Valanginien mais à -8m on retrouve le Bérriasien. A -30m on atteint un cone d'éboulis qui sépare deux plan d'eau. l'arrivée de ce cours actif se situe au nord. Vers l'aval grande profondeur qui doit correspondre à une zone noyé au niveau de l'exurgence du Moulin de Peychegru (Peyraou du Moulin )

    MATERIEL

    Puits d'entrée : P30, corde de 40m, 6 spits

    REMARQUES

     

    Mise à jour le : 16/06/2011


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  
    "Nouvelle fiche cavitée"

    <xml><w:worddocument><w:punctuationkerning><w:validateagainstschemas><w:compatibility><w:breakwrappedtables><w:snaptogridincell> </w:snaptogridincell></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:validateagainstschemas></w:punctuationkerning></w:worddocument></xml>

    <xml><w:worddocument><w:punctuationkerning><w:validateagainstschemas><w:compatibility><w:breakwrappedtables><w:snaptogridincell> </w:snaptogridincell></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:validateagainstschemas></w:punctuationkerning></w:worddocument></xml>

    Font Garou

    Syn : Font Garons / Ibie n°50

    Commune de Lagorce - Ardèche

    X : 0767,184     Y : 3242,687    Z : 200m

    Développement Total :  environ 250 m

    (dont   environ 250 m noyés)


    Dénivellation : - 15m

    <xml><w:worddocument><w:punctuationkerning><w:validateagainstschemas><w:compatibility><w:breakwrappedtables><w:snaptogridincell></w:snaptogridincell></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:validateagainstschemas></w:punctuationkerning></w:worddocument></xml>

     


    SOUS RUBRIQUE

    - Article de press

    - Diaporama


    SITUATION : Mr et Mme Thevenein : 04 75 38 66 53

    Captage pointé sur la carte IGN

    Sur la route de la vallée de l'Ibie, D558, en direction des Salelles, 2300m avant d'arrivée au lieu dit le Chambon (rte privé)

    Le captage s'ouvre en face (si non utiliser la rte du captage)


    HISTORIQUE :

    Connue de longue date la commune de Lagorce amménage la source en captage en 1949

    1966, le SCV réalise de nombreuse visite

    Le 28 Mai 2011, S. Rocheil et D. Vignol plonge le siphon sur pret de 200m...


    EXPLORATION :

    Les anciens ecrit sur la source mentionner une source impénétrable ou plutot des conduits étroit !!!

    - Trop plein n°1 : fermé par une plaque métallique laminoire pénétrable sur 4m ont entend le bruit de l'eau qui cours en dessous !!!

    - Trop plein N°2 : également fermer par une plaque métalique, ouverture cimenter vue sur 2m, une grosse pierre obstrue le passage !!!

    L'accée a la rivière souterraine se fait par un boyau très etroit (0,30 x 0,50) long de 10m, sans suis une belle galerie noyé de 2 à 3m de diamètre de plus de 100m de long, descend a -15m


    ÉQUIPEMENT


    REAMARQUES

    Capatage site protéger


    KARSTOLOGIE

    Marnes marno-calcaires barrémiens


    ARCHÉOLOGIE<xml style="font-family: Times New Roman,Times,serif;"><w:worddocument><w:punctuationkerning><w:validateagainstschemas><w:compatibility><w:breakwrappedtables><w:snaptogridincell></w:snaptogridincell></w:breakwrappedtables></w:compatibility></w:validateagainstschemas></w:punctuationkerning></w:worddocument></xml>


    HYDROLOGIE

    Source pérenne tout l'année, en été Font Garous alimente seul la rivière

    Mise à jour le : 05/06/2011 par Patrick Serret

    1 commentaire
  • http://ardeche1001siphons.kazeo.com

    BAUME CLAIRE

    Commune de Rochecolombe - Ardèche

    X = 767,892   Y = 3249,121   Z = 329

    Dév.  moins de 100m dont 42m noyés.

    Dénivellation : 15m (-10/+5m)


    SOUS RUBRIQUE

    - Carte géologique

    - Récit d'exploration

    - Diaporama

    - Topographie


    SITUATION

    La Source s'ouvre au NNE du village de Rochecolombe. On peut l'atteindre en remontant le ruisseau jusqu'à la Combe du Bouquet ou l'on traverse un gai, la source s'ouvre dans le deuxième talweg a gauche après avoir franchis deux cascades que l'on contourne.

    Un porche au pied d'une barre rocheuse avant le plateau marque l'entrée de la cavité visible qu'au dernier moment.

    HISTORIQUE

    En 1975, Le S.C.Aubenas tente un premier pompage

    13 h plus tard le niveau baisse de 4 mètres.
    Mais le débit interne associé au dénivelé manométrique ne permet pas à la pompe d'éponger plus.

    En 1978, Le S.C.Aubenas pompe le S.1, escalade un puits de 15m et bute sur le S.2.

    Au total 50 mètres de première, mais une constatation bien intéressante. Après 6
    mois de sécheresse, il y a un écoulement sensiblement égal à 500 l/h
    pour quelques mètres seulement de calcaire. En effet après une descente
    à -10 mètres au fond du siphon d'entrée, on remonte de 20 mètres pour
    arriver après une légère descente sur le bord d'un siphon suspendu à +5m
    par apport à l'entrée. Une étude hydrologique de cette cavité pourrait
    apporter des surprise. Le bassin est facile à délimiter, d'une surface
    faible et d'une épaisseur trés faible (de quelques mètres à 20 m maxi).
    Or la sécheresse de surface est absolue, même les chènes verts ont séché
    en ce lieu cette année là.

    Le 18/01/1981, JM. Chauvet et B. Legrand plongent le S2 (30m -3) arrêt 5m plus loin dans une petite diaclase.

    En 1999, le SCAubenas repompe le S1 et s'arret devant le S2 suite a un changement de métèo.

    EXPLORATION

    A une dizaine de mètres de l'entrée, le S.1 (12m -3) Escalade de 20m pour rejoindre le S.2 (30m -2) qui débute par un joint de strate (h=0,8m) puis s'agrandit (environ 5m).
    On émerge dans une petite salle. Sur la droite, une cheminée remonte à proximité de la surface.
    L'écoulement provient d'un petit méandre d'une dizaine de mètres de long.
    A revoir en tenue spéléo du fait de l'exiguïté du conduit.

    REMARQUES

    à revoir

    Mise à jour le : 5/5/2011

    Détail du pompage de 1999 obtenue par messagerie sans connaitre l' auteurs du pompage


    votre commentaire