• Résurgence de Montréal

    http://ardeche1001siphons.kazeo.com

    Résurgence de Montréal

    X = 44°31'24,9   Y = 4°17'57,4   Z = 163m

    Commune de Montréal

    Dévelloppement : 70m
    Dénivellation : -3m


    SOUS-RUBRIQUE

    - Carte

    - Récit d'exploration

    - Diaporama : Désob  - 1er pompage  -

    - Topographie


    SITUATION

    De Largentière, prendre la D.5 en direction d'Aubenas, à la sortie du village quittez la route au niveau de la cave coopérative (à droite) passez devant le terrain de tenis et prendre a droite pour se raprocher de la rivière (La Ligne)

    La résurgence s'ouvre en rive droite de la Ligne, 2àm en amont et à 17m du rivage 3m au dessus de l'eau

    Facilement repérable par le gros éffondrement


    HISTORIQUE

    En Juillet 2005 : R Minodier N Phelpin, R Gudin, T Sergentet, S Kneuss, R et P Helck dégagent durant 4 jours le bouchon de galets obstruant l'exutoire supérieur de la résurgence. Ils sécurisent brièvement les lieux à l'aide de palettes, barres à mines et béton. Quelques tirs à -3m leur permet de passer une étroiture à l'équerre et de découvrir le siphon 1.

    Le 18/09/2009, P Serret assiter de R Helk, plonge le S1 et s'arret devant l'étroiture qui permet de sortir le S1

    Le 12/10/2011, M De Gianpetro(CH), M Holh, R Lutz, M Rosa et P Serret, mette en oeuvre le pompage du S1 et du S2 arret derrière le S2 au niveau du lac.

    Le 15/10/2011, R.Helk et son pére, JF Brun, P Gerault, R et V Ludo et P Serret repompe le S1 et le S2, élargisent le depart et la sortie du S1, léve la topographie jusqu'au S3


    RESEAUX

    L'orrifice nature de la résurgence s'ouvre 1m au dessus du niveau de la LIgne, il et complétement colmater par des galets...

    Une déosbtruction une dizaine de metre plus loin et 3m au dessus de la ligne a permis de retrouver le lit de la rivière souterraine au moment ou celle-ci disparais dans un plan d'eau noyer

    Une plonger de reconnaissance avais permis de deviner une suite etroite.

    Les pompage de l'automne 2011 ont permis d'explorer un premier petit siphon etroit de 10m de long et de vider une deuxième siphon plus large de 10m également, une rivière souterraine active but sur un troisième siphon.


    Hydrologie

    Debit a l'étiage environ 20m3/ heures malgrés une sécherresse prononcer.


    REMARQUE

    Risque d'effondrement de la trèmie d'entrée, divers cheminée en équilibre préquerre....


    Mise à jour le : 13 Octobre 2009

    Préambule :
    En 1996, Monsieur Jauzion Marcel est agriculteur dans la vallée de la Ligne. Il raconte à son petit fils Rémy HELCK, qu'il connait une entrée de grotte sur les rives de la rivière La Ligne. Il accompagne sur place et décrit son expérience : "En 1982, il y avait un porche haut de 2 mètres, formé par une clé de voute de roche fissurée. En prenant un bambou d'une dizaine de mètres de longueur, je l'ai enfoncé dans l'étendue d'eau obscure qui formait un lac, et je n'ai pas réussi à atteindre le fond. Quelques jours plus tard, la voute s'était effondrée".
    Une légende décrit également un probable pompage depuis le forage situé dans le champ supérieur à l'entrée, à l'aide de plusieurs pompes de la mine de Largentière, afin de re-alimenter la rivière La Ligne victime d'une importante sécheresse, sans que les ingénieurs aient pu faire baisser les niveaux de la nappe phréatique que plus d'une semaine.
     
    Historique :
    Juillet 2005 : Noël Phelpin (Spéléo club de Tour), Romain Gudin, Thomas Sergentet (ASCR), Sébastien Kneuss, Rémy et Patrice Helck (RESSAC) dégagent durant 4 jours le bouchon de galets obstruant l'exutoire supérieur de la résurgence. Ils sécurisent brièvement les lieux à l'aide de palettes, barres à mines et béton. Quelques tirs à -3m leur permet de passer une étroiture à l'équerre et de découvrir le siphon 1.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :